Accéder au contenu principal

Comment se passe la scolarité d'un enfant handicapé


Alors je vais donc prendre mon cas à moi en exemple pour pouvoir vous parler plus précisément des aléas du handicap de l'enfant à l'école, donc mon fils a fait sa rentrée "comme tout le monde" en PS à l'âge de trois ans, la PMI a été top et a su nous guider sur les démarches à suivre
* je te conseille d'ailleurs vraiment beaucoup de te faire aider de ta PMI de secteur !! c'est une aide très précieuse pour t'aider dans tes démarches, de plus, les rendez-vous sont souvent rapides et gratuits !! il suffit d'appeler le conseil général de ta ville ou le centre de circonscription sociale.
J'avais vraiment peur que le handicap ne soit un frein, car mon doudou n'est "pas assez" handicapé pour une structure spécialisé, mais est "trop handicapé" pour prétendre à une scolarité dite "narmooool" de quoi se taper la tête contre les murs, hein ? Nous, on a pas eu de chance, la directrice a plutôt accueilli notre fils comme elle aurait accueillit E.T (tu sais le gentil extraterrestre sympatoche la!) malgré les précieux conseils que notre PMI, le medecin, le référent MDPH et l'assistante sociale lui avait fournis, elle n'avait en tête QUE les soucis liés au handicap de mon fils. Nous avons monté un dossier à la MPDH à l'aide d'un référent afin de pouvoir prétendre à une AESH , tu sais, c'est des fées magiques qui sont là QUE pour ton enfant (enfin dans la logique puisqu'en général, elles sont mutualisés c'est-à-dire que plusieurs enfants de la même école ou d'écoles proches se partagent la même aide, donc souvent nous avons QUE la matinée ou QUE l'après-midi ou QUE certaines journées.. M'enfin finalement, c'est mieux que rien, non ?) Kenzouille a eu le droit à une AVS mutualisée qui venait pendant ses premières années de maternelle QUE le matin, de fait, l'après-midi, souvent, je ne le mettais pas, ça m'allait très bien.
Revenons au dossier de demande d'aide de la MDPH (Parce que là, comme d'hab, je parle je parle et je m'évade hein.. oups) donc ce dossier tu le demandes à la MDPH de ta ville (la mienne se trouve au Conseil général par exemple) c'est un tout gros dossier que je te conseille de remplir avec ton assistante sociale ET ton médecin car celui-ci devra remplir un volet bleu avec toi afin d'expliquer et de détailler AU MIEUX le handicap de ton enfant , signé et tamponner. 

De là, tu l'envoies puis ça passe en commission avec plusieurs personnes qui vont statuer le taux de handicap de ton enfant (s'ils décident qu'il en a un) puis, te donner une réponse favorable ou défavorable pour une aide pour les temps scolaires.
Nous, la réponse avait été assez rapides, moins d'un mois, il me semble !! Par contre on avait attendu plus longtemps qu'ils nous envoient une personne pour mon doudou.. Quelques semaines !! Donc comme je te disais, nous, nous avons eu une aide mutualisée, il la partageait avec un copain et une copine de sa même école.
Lorsque celle-ci n'était pas là, je préférais ne pas mettre Kenzouille et lorsque l'après-midi elle n'était pas missionnée pour doudou, je ne m'étais pas mon fils, c'était plutôt le bon compromis, car dès le plus jeune âge, mon fils a fait une sorte de phobie scolaire.


Alors, SURTOUT SURTOUT SURTOUUUUUT je te conseille d'être là lorsque la maîtresse va expliquer la petite différence de ton enfant à la classe, nous, nous sommes tombés sur une maîtresse vraiment pas cool qui n'a absolument pas essayé de prendre de gants pour en parler à des enfants si jeunes (TPS et PS) elle a (me semble-t-il de souvenirs) dit un truc comme " Faites attention à ne pas trop toucher cet enfant-là, ou demandez nous d'abord " , résultat ?? il n'avait pas d'amis, il passait ses récréations seul et ne voulait plus aller à l'école, il m'a clairement fait une phobie scolaire, lorsque je devais le réveiller pour l'école c'était des cris, des pleurs, de la panique à bord quoi !! parfois, arrivé au passage piéton devant l'école, il se roulait par terre en hurlant et était inconsolable.. !! je ne dis pas ça pour te paniquer, j'ai bossé en école (encore l'an dernier) et je sais que je suis tombé sur la maîtresse sans compassion par excellence !! donc je te conseille vraiment d'être présente, et même d'en parler de toi-même aux parents !! d'ailleurs, suite à ça, nous avions fait une table ronde (qui n'a servi à rien) avec un médecin généraliste, le cadre enseignant de l'école, une assistante sociale, la PMI et mon référent MDPH, en effet, les paroles, les agissements et la phobie de mon doudou suite à tout cela était honteux et malgré les paroles bienveillantes de toute la table ronde réunis, à l'école jusqu'en MS ça a été ça , il a été mis à l'écart, parfois, nous n'avions pas les mots pour les sorties scolaires, pourtant, j'aurais pu moi l'accompagner.. Mais on a vraiment senti que personne ne souhaitait son intégration, 
j'ai déménagé !! 
je pense que ce fût une de mes meilleurs décisions, nous sommes partis dans un petit village, pas très loin, avec une école très "familiale" et depuis BONHEUR !! Mon doudou a passé une année de GS en forme, il a fait beaucoup de progrès, n'a jamais été mis à l'écart, et alors les enfants.. UN BONHEUR aussi !! ils étaient plutôt bienveillants auprès de lui, car la maîtresse avait su employer les bons mots avec eux " Jouez avec Kenzo il est nouveau, il a besoin de copains, évitez juste de le bousculer, car Kenzo se fait bobo sinon" il a été invité à des anniversaires, il a trouvé de supers copains, il a changé littéralement de comportement, les résultats scolaires sont au top (il a eu quelques soucis en début de CP parce qu'il n'avait pas très envie d'apprendre à lire / à écrire) mais tout s'arrange !!



NE JAMAIS BAISSER LES BRAS .


mon doudou n'est qu'en CP donc je ne peux pas t'en dire plus pour le moment si ce n'est de faire les démarches très tôt, de faire un dossier en béton afin d'avoir une aide, même mutualisée, il faut que tu l'aides à prendre confiance en lui dans tes paroles en lui expliquant que OUI il a une différence mais que sa différence c'est SA FORCE, qu'il n'est au-dessous de personne, il ne vaut pas moins qu'un autre, n'hésites pas à prendre rendez-vous avec la maîtresse / la directrice régulièrement !! Afin de faire le point !! Parfois, les enfants ont des jardins cachés et c'est bien aussi de passer par l'école pour savoir comment ça se passe réellement.. Il faut toujours croire en eux !! C'est des guerriers nos bébés / nos p'tits / nos ados / nos jeunes adultes / nos adultes..

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Je suis cette maman qui a été accuser de maltraitance ..

Moi, je me suis fait connaître dans la blogosphère parce que je suis une maman particulière, une maman qui a fait des témoignages dans des magazines vie de famille.. Moi j'aurais aimé être connue pour une chose plus joyeuse mais c'est mon histoire.. C'est notre histoire !! celle de mon fils, son papa & moi..
Tout commence en Juin 2011 il y a sept ans, toute jeune maman de 20ans je débute et me familiarise avec ce nouveau rôle que la vie m'a offerte !!  C'est dur pour moi, je n'ai pas de petit frère, pas de petite soeur, c'est réellement la première fois que l'on me confi un bébé et là, c'est pour la vie, c'est notre fils, je suis maladroite mais je suis aidé par une pmi en or, elle m'apprend les bons gestes, la bonne attitude, me donne de super conseils.. Petit à petit je deviens une mère digne de ce nom avec des conseils notés sur des carnets, avec des livres "guide de la jeune maman" etc.. Bref j'étais très investie et heur…
⇰Aujourd'hui, on va parler d'un sujet qui n'arrive pas qu'aux autres : la maternité un peut trop tôt."Un peut trop tôt" est un peut dure me diras-tu ? Mais dans mon cas à moi, il est justifié , je viens d'une famille dite basic avec des parents qui m'ont eu a 26ans, j'étais dans mes études , j'avais 19ans j'étais après préparer un CAP petite enfance après avoir fait un BEP mode dans un lycée professionnel, malheureusement, après l'examen, j'ai voulu changer de branche totalement, je me suis rendue compte que je ne voulais pas continuer dedans pour aller dans une école de stylisme et malheureusement, avec l'unique BEP , pas grand chose en vue pour moi (à part peut-être couturière) donc, j'étais en dernière année de CAP petite enfance.C'est à ce moment-là que j'ai eu mon coup de foudre pour mon copain et prise dans le tourbillon de mes sentiments, j'ai fait n'importe quoi, si mon moi présent pouvait aller voir…

Avoir un enfant qui te pousse à bout, avoir l'impression de ne pas être une bonne maman

↳ Une envie de vider mon sac parce qu'aujourd'hui comme hier, comme avant-hier, comme la semaine dernière.. J'ai l'impression de ne pas être à la hauteur.. Les journées se ressemblent tellement.. 
Je pourrais te dire ce soir la journée qui m'attend demain.. En pleine reconversion professionnelle pour moi ça allait être chouette !! rester à la maison avec mes enfants, se coconer , faire des câlins, des heures de jeux dans la chambre, faire des créations etc..

Mais tous les jours c'est pareil , Louisette a un caractère très fort , j'ai l'impression que mon energie ne sert qu'à la calmer, je dois toute la journée desamorcer une crise , detourner son attention sur autre chose, trouver une alternative.. (j'évite au maximum la frustration donc trouver des alternative ça peut être compliquer sans la vexer).

On se lève tôt, on prend un petit déjeuner qui est interrompu plusieurs fois parce qu'entre les enfants il y a toujours une source de conflit ,
Je …