Accéder au contenu principal

Je ne prends plus de pilules, j'ai tout arrêter, je m'écoute..



Bonsoir tout le monde, je me décide enfin à prendre le temps d'écrire le fameux article tant attendu !! mon expérience sans contraceptifs !!Alors, que les choses soient claires, ce n'est ABSOLUMENT PAS un appel à nos jeunes pour dire "ne vous protégez pas c'est mauvais pour la santé" pas du tout ! je ne suis ni gynécologue, ni médecin ni ta mère, c'est un vécu personnel et je vais te dire pourquoi et comment et surtout : n'oublie pas de mettre une capote, surtout si c'est une relation récente (oui je fais un peu ma prof de SVT la , mais ça c'est mon coté maternelle, non ?!). Alors moi, depuis aussi longtemps que je me souvienne, je prenais la pilule (dailyG) depuis..Fiou.. Mes 15ans environ !! Pourquoi ? je n'avais pas de rapports sexuels, mais j'avais (et j'ai toujours.) des douleurs MONSTRUEUSES lors de mes règles, du moins la veille et le jour J voir même le lendemain.. A m'évanouir, à pleurer, à vomir.. La pilule a en effet eu le pouvoir "magique" de stopper un peu ce problème, j'avais toujours mal, te dire le contraire serait mentir, mais je n'allais plus jusqu'à perdre connaissance par exemple.. ma qualité de vie était revue à la hausse (tu trouves ça peut être gros de parler de qualité de vie, mais la douleur des règles chez moi elle est insoutenable) , donc si je fais le calcule, j'ai eu une contraception oral (dailyG) pendant environ dix ans.Je la prenais très bien puis à 19 ans je suis tout de même tombé enceinte de mon fils donc niveau efficacité, je pense qu'on repassera !! mais une fois l'accouchement passé, j'ai repris ma pilule "normalement" pas pour le côté contraceptif parce que j'avais tellement peur que je faisais le combo pilule + préservatif maintenant, mais pour ce petit "plus" en confort de vie (pour les douleurs donc!!) 4ans plus tard, je tombe enceinte de ma Louisette, je l'arrête le temps de la grossesse, j'accouche, je fais un check-up avec la sage-femme et la gyneco, on me dit de reprendre la même pilule, qu'elle est très bien pour moi, Okey les gars , on continue !!Deux mois plus tard, je couche ma fille encore toute bébé dans sa chambre, je suis dans le noir car la lumière la dérange, après des heures à lui chanter des douces mélodies, je la pose dans son petit lit, je tourne les talons, j'ouvre la porte , je sort de la chambre et je dis à monsieur "dis tu aurais pu laisser le couloir allumé je suis dans le noir complet " il comprend pas et me répond "le couloir est allumé ouvre les yeux " , à ce moment-là mon coeur palpite, je comprends que quelque chose ne va pas, en réalité j'ai un gros point noir en plein milieu de la vue, je fais quelques pas et je me rend compte que j'ai tout un côté du corps qui ne réagi pas correctement, que ma lèvre s'est figé sur le côté, que je n'arrive pas à articuler, je rejoins péniblement monsieur dans le salon, j'essaie de parler, je n'y arrive pas !! je le regarde terroriser et je m'évanouis contre la table basse en verre (sinon ce n'est pas drôle hein!!) il appel le samu , on m'attend aux urgences, j'ai un check-up, j'ai peur, je suis angoissé, j'ai laissé mon bébé tout seul avec un ami , je ne sais pas s'il va gérer, mon fils dormais , ouf !! Ce soir là, les minutes étaient angoissantes, très longues , interminables !! PAF le cardiologue rentre dans mon box et m'explique que je fais un début d'AVC !! s'en suit un tas d'autres examens, des fluidifiants, des injections, des médicaments.. Le lendemain, je rentre à la maison avec l'interdiction de reprendre ma pilule et un traitement. Quelques semaines plus tard je rencontre beaucoup de spécialistes, tout le monde a eu peur , moi la première !! hors de questions que je laisse deux petits orphelins à la baraque pour un contraceptif, juste inenvisageables les gars , donc je pose des questions, je me renseigne et tous les spécialistes sont unanimes , les contraceptifs avec hormones sont des poisons qui peuvent tuer lentement , sans signes !! Je balance tout ça, je m'en veux, j'en veux à mon médecin puis je prends rendez-vous chez une gentille gynécologue !! elle me dit qu'elle me conseille de "m'écouter" de ne plus rien prendre et de simplement écouter mon corps, connaître mes périodes d'ovulation par rapport aux rapports sexuels pour contrôler les grossesses désirées ou non, me donne des conseils pour les douleurs de règles, j'ai tellement appris à écouter mon corps que maintenant, je sens même lorsque j'ovule dans mon bidon !! c'est magique, je suis en "paix" avec moi-même.. Je n'ai plus de désagréments liés aux hormones (humeur, bouffée de chaleur, poids qui bouge, etc..) c'est un réel bonheur !! s'écouter, c'est génial !! pas de grossesses "non prévu" depuis et ça fait trois ans !! Pourtant, rappelez-vous, j'ai eu deux grossesses surprises sous pilule en 4ans . Voilà mon petit témoignage à moi !! Attention, je ne fais pas de l'anti pilule, sterilet , implants.. JE RACONTE JUSTE MON VÉCU.

Commentaires

  1. Je suis pareille et bien placée (j'ai fait des études de biologie)! On a fait démissionner la toubib universitaire car nous (Moi et des copines ) On étaient bien au clair avec contraception et protection contre les MST! Pilule ou pas c'est capotes systématiquement jusqu'au test hiv pour les deux partenaires! Et, une info NON LA PILULES NE PROTÈGE PAS DES IST NI DU SIDA! Merci pour cet article 😉

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais de rien pour l'article !! Et merci à toi pour ton témoignage =)

      Supprimer
  2. Merci par ton article,
    Mais du coup j'ai une petite question comment tu gere tes douleurs ? Elle sont moindres avec le temps ?
    Car moi par exemple je suis un peu comme toi sasa que je garde la pillule (minidosé) car ados je fesait des hémorragies DC ma gynéco m'a dit que ça sera probablement pareil aujourd'hui !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou alors pour les douleurs je gère rien.. C'est compliqué mais je met une bouillotte, je prends des anti douleurs, je prends des bains etc.. C'est toujours 2 ou 3 jours de torture sans nom

      Supprimer
  3. Bonjour, perso pour les douleurs un gentil remplaçant gynéco sortant de l'école m'avait prescrit de l'antadys pour essayer. Un anti douleur spécifique. Ça a changé ma vie. Associé à une bouillotte même pas besoin de le prendre tous les jours. J'ai aussi arrêtée les hormones car j'étais de moins en moins bien dans mon corps et une boule c'est formé dans l'un de mes seins donc suivis pour vérifier que ça ne parte pas en cancer. Mon corps se stabilise et je redeviens moi.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Je suis cette maman qui a été accuser de maltraitance ..

Moi, je me suis fait connaître dans la blogosphère parce que je suis une maman particulière, une maman qui a fait des témoignages dans des magazines vie de famille.. Moi j'aurais aimé être connue pour une chose plus joyeuse mais c'est mon histoire.. C'est notre histoire !! celle de mon fils, son papa & moi..
Tout commence en Juin 2011 il y a sept ans, toute jeune maman de 20ans je débute et me familiarise avec ce nouveau rôle que la vie m'a offerte !!  C'est dur pour moi, je n'ai pas de petit frère, pas de petite soeur, c'est réellement la première fois que l'on me confi un bébé et là, c'est pour la vie, c'est notre fils, je suis maladroite mais je suis aidé par une pmi en or, elle m'apprend les bons gestes, la bonne attitude, me donne de super conseils.. Petit à petit je deviens une mère digne de ce nom avec des conseils notés sur des carnets, avec des livres "guide de la jeune maman" etc.. Bref j'étais très investie et heur…
⇰Aujourd'hui, on va parler d'un sujet qui n'arrive pas qu'aux autres : la maternité un peut trop tôt."Un peut trop tôt" est un peut dure me diras-tu ? Mais dans mon cas à moi, il est justifié , je viens d'une famille dite basic avec des parents qui m'ont eu a 26ans, j'étais dans mes études , j'avais 19ans j'étais après préparer un CAP petite enfance après avoir fait un BEP mode dans un lycée professionnel, malheureusement, après l'examen, j'ai voulu changer de branche totalement, je me suis rendue compte que je ne voulais pas continuer dedans pour aller dans une école de stylisme et malheureusement, avec l'unique BEP , pas grand chose en vue pour moi (à part peut-être couturière) donc, j'étais en dernière année de CAP petite enfance.C'est à ce moment-là que j'ai eu mon coup de foudre pour mon copain et prise dans le tourbillon de mes sentiments, j'ai fait n'importe quoi, si mon moi présent pouvait aller voir…

Avoir un enfant qui te pousse à bout, avoir l'impression de ne pas être une bonne maman

↳ Une envie de vider mon sac parce qu'aujourd'hui comme hier, comme avant-hier, comme la semaine dernière.. J'ai l'impression de ne pas être à la hauteur.. Les journées se ressemblent tellement.. 
Je pourrais te dire ce soir la journée qui m'attend demain.. En pleine reconversion professionnelle pour moi ça allait être chouette !! rester à la maison avec mes enfants, se coconer , faire des câlins, des heures de jeux dans la chambre, faire des créations etc..

Mais tous les jours c'est pareil , Louisette a un caractère très fort , j'ai l'impression que mon energie ne sert qu'à la calmer, je dois toute la journée desamorcer une crise , detourner son attention sur autre chose, trouver une alternative.. (j'évite au maximum la frustration donc trouver des alternative ça peut être compliquer sans la vexer).

On se lève tôt, on prend un petit déjeuner qui est interrompu plusieurs fois parce qu'entre les enfants il y a toujours une source de conflit ,
Je …