Je suis cette maman qui a été accuser de maltraitance ..


Moi, je me suis fait connaître dans la blogosphère parce que je suis une maman particulière, une maman qui a fait des témoignages dans des magazines vie de famille.. Moi j'aurais aimé être connue pour une chose plus joyeuse mais c'est mon histoire.. C'est notre histoire !! celle de mon fils, son papa & moi..

Tout commence en Juin 2011 il y a sept ans, toute jeune maman de 20ans je débute et me familiarise avec ce nouveau rôle que la vie m'a offerte !! 
C'est dur pour moi, je n'ai pas de petit frère, pas de petite soeur, c'est réellement la première fois que l'on me confi un bébé et là, c'est pour la vie, c'est notre fils, je suis maladroite mais je suis aidé par une pmi en or, elle m'apprend les bons gestes, la bonne attitude, me donne de super conseils.. Petit à petit je deviens une mère digne de ce nom avec des conseils notés sur des carnets, avec des livres "guide de la jeune maman" etc.. Bref j'étais très investie et heureuse d'être devenue maman malgré mon jeune-âge.

Tout passe trop vite, j'avais l'impression d'avoir accouché la semaine passé, mais non ce jour-là mon petit bonhomme avait déjà 2mois et demi..

Je ne me souviens plus du jour exact, je me souviens qu'il faisait beau dehors..

J'étais chez moi avec ma meilleure amie et mon conjoint, on avait envi de prendre l'air parce que bébé souffre de coliques et dort mal la nuit.. Pourquoi pas aller faire les courses à pied pour souffler !!

En prenant mon fils dans mes bras qui était dans son transat, je sent comme un craquement dans son thorax.. Je ne m'alerte pas, c'est sûrement un petit craquement anodin ! rien de grave.

L'après-midi se passe relativement bien mais bébé se tortille, ne veut pas dormir, il est épuisé mais hurle à en perdre la voix, plus la journée passe et plus je repense au craquement, certes mon bébé a des coliques, comme beaucoup de bébé, mais là les hurlements durent depuis trop longtemps, il est inconsolable depuis trop longtemps aussi.. Je décide d'aller aux urgences pédiatrique avec mon conjoint.

Nous arrivons là-bas et je me souviens bien de la tête de la personne qui receptionne les arrivées .. " On vient parce que j'ai senti le thorax de mon fils craquer, il n'a pas l'air d'avoir mal mais il est vraiment inconsolable aujourd'hui, malgré les balades, malgré les dodouces je ne sais plus quoi faire, j'aimerais voir un médecin s'il vous plaît, juste pour être rassuré.." . La dame nous demande d'attendre et fait appel à un interne, nous étions pas pris au sérieux, l'interne ne nous amène pas dans un box, il nous rejoint en salle d'attente et palpe le petit corp de mon bébé,

"non sûrement les bronches qui sifflent, ça peut faire penser à un craquement, pour moi bébé va bien, rentrez et attendez demain pour voir "

j'avoue en grande maman stréssée que je suis et parce que tout simplement je savais au fond de moi que quelque chose n'allait pas, j'insiste , je demande à l'interne à voir à un pédiatre pour un vrai examen, en box et pas dans une salle d'attente, l'interne fait appel au pédiatre qui nous reçoit immédiatement dans un petit box.

Cette fois-ci bébé est bien pris en charge (pesé ..)

" Madame, votre bébé à l'air balloné tout simplement, vous devriez attendre un peu plus entre chaque biberons "

" Non, il y a autre chose, je sens qu'il y a quelque chose qui ne va pas dans son thorax.. "

Le pédiatre n'avait pas vraiment le temps mais nous propose tout de même une radio pour bébé, pour me rassurer sûrement.

Je me souviens, pendant la radio, j'étais là à tenir bébé et il y avait des personnes derrière la vitre (ceux qui s'occupent des radios) et je me souviens les avoir entendu chuchotter et lancer des "shhhh" , la dame m'a dit " mais vous avez eu un accident qu'est-ce qui vous amène ? " 
" non nous venons pour un contrôle " , la dame m'a à ce moment-là pas répondu et m'a donner le dossier à rendre au pédiatre, il le regarde, ne nous dit rien, il a l'air sévère et me dit qu'il faut que je dorme en pédiatrie avec bébé ce soir pour des surveillance cardiaque et autres joyeuseries.

Bébé était sous anti-douleurs mais encore une fois, moi je n'étais au courant de rien.

Le lendemain, le pédiatre rentre dans la chambre, suivi de toute une équipe, internes etc.. Ils se mettent en rond dans la chambre, ferment la porte, me regardent et me disent

" madame, votre fils est-ils tombé ? êtes-vous vous-même tombé pendant la grossesse ?"

A ce moment-là je ne comprends pas , je ne comprends pas pourquoi on me demande ça.. 

" Non, non je ne suis jamais tombé durant ma grossesse, non, bébé n'est jamais tombé, sinon je serais venu consulter immédiatement , pourquoi ?? Que se passe il à la fin ? "

" Les radiographies que nous avons fait faire hier révèlent plusieurs fractures , toutes situées au niveau des côtes, là ou vous nous indiquiez hier encore des craquements.."

A vrai dire, je ne l'ai pas laissé finir sa phrase, j'ai eu une sensation étrange , j'étais là mais je n'étais plus là en même-temps, ma tête était comme dans un casque qui ne laisse pas entrer le son, j'avais chaud, mes jambes étaient en coton, je sentait mon estomac se retourner, à ce moment-là j'ai juste eu le temps d'aller jusqu'aux toilettes vomir tout ce que je pouvais, j'avais l'impression que j'étais après mourir, mourir de douleur, mourir de tristesse, mourir en une fraction de seconde..

Une des interne m'a pris dans ses bras, (c'était, la seule à avoir eu un geste pour moi d'ailleurs..) elle m'a dit de ne pas m'inquiéter qu'on allait creuser.

Le pédiatre à lancé un dossier sur le lit, en dossier marron , un gros, un très gros dossier marron.

" ça, Madame, c'est un dossier pour suspicion de maltraitance, il a été transmis a la gendarmerie, aux assistantes sociales etc.. vous allez être auditionnés, bonne journée, votre bébé reste hospitalisé, vous dormez chez vous, pouvez venir le voir la journée ici, à l'hopital uniquement , bonne journée "

Mon coeur était mort , j'étais brisé, en une seconde ma vie, ma jolie vie s'était barré, et le pire ?! c'était l'annonce !! il fallait l'annoncer au papa, à ma famille, à mes amies..Il fallait trouver un avocat, il fallait se défendre , mais se défendre contre qui ? contre quoi ? je n'ai rien fait moi..

Tout est allé très vite, le meilleur avocat de ma ville m'a proposé son aide, l'histoire pour lui n'était pas claire 

Pas claire pourquoi ?? UN LEGISTE d'un hôpital différent avait notifié dans le dossier de mon fils qu'il ne s'agissait pas de blessures causés par des coups, les fractures avaient été faites in-utéro pour lui.

ENSUITE, l'avocat avait eu accès aux photos de la gendarmerie (dans ce genre d'enquête, les gendarmes prennent l'enfant en photo dans son intégralité) notre enfant n'avait aucunes marques, pas un bleu, pas une griffure, rien !! et pourtant pour casser un enfant à ce point, il aurait fallu s'acharner.

ET ENFIN il y avait des câles osseux d'âges differents (lorsqu'on se casse quelque chose, l'os se resoude, ce qui fait un câle), il y avait des câles plus vieux que l'âge de mon fils, des fractures donc bien in-utéro, des fractures que personne n'aurait pu lui faire.. Puis, des fractures elles, bien plus récentes..

Nous avions aussi l'appui && le soutiens de pmi, médecin, pédiatre.. Tout le monde a retourné ciel && terre pour nous et je ne saurait jamais leurs dire assez merci..

Mon avocat a tout essayer pendant que moi je dormais en garde à vue (qui avait été prolongé) c'était interminable, une pression qui laisse des séquelles à vie.

Pendant ma garde à vue mon avocat s'était entretenu avec mes parents, avec mon médecin à moi et avait découvert que moi, j'avais eu plusieurs fractures enfant , pour des chûtes minimes (type tombé contre un lit, tombé d'une balançoire etc..) mon médecin (alors à la retraite) lui confi que lui-même pendant mon enfance avait des doutes pour moi sur une fragilité osseuse, mais qu'il y a 20ans, on ne donnait rien que des vitamines.. 

L'avocat recherche des témoignages sur internet et tombe sur le numéro d'une génétitienne spécialisé dans les soucis osseux des enfants, il l'appel et nous obtient un rendez-vous rapidement, ça a été tout un truc car pour déplacé un enfant sous "garde" d'un hopital après signalement, il faut remplir un tas de paprasses..

Mon loulou a donc été vu par cette généticienne, a subi un tas d'examens, et le résultat est tombé assez rapidement

" votre enfant a une osteogenese imparfaite, souvent entendu sous la maladie des os de verres "

à ce moment-là tu sais pas trop comment réagir, je t'assure !! j'avais envie de danser , de sauter en l'air, de chanter de hurler !! j'allais récuperer mon fils, j'avais les documents là !! c'était écrit !! les fractures avaient commencé dans mon ventre, je n'ai rien fait, je peux le récupéré , je vais le récupéré, je vais le caliner, je vais lui dire à quel point je l'aime.. 

D'un autre côté, j'avais peur, ça voulait dire que mon enfant était "malade", "different" nous avions d'ailleurs un document agraphé dans le carnet de santé, il ne pouvait pas être manipulé par une personne autre que l'entourage ou les médecins, il avait des rdv réguliers, on ne savait pas comment il allait grandir, sa scolarité, sa qualité de de vie..

Nous l'avons récupéré donc (sans excuses, de personne).

Et depuis ? nous vivons depuis sept ans un amour sans fin, c'est un enfant très tendre, très gentil, plein d'amour, qui nous montre sa force tous les jours, il est si gentil, si doux, si calme.. Si vous saviez !! lui qui a subi tout ça..

Ca m'a laissé de gros dégats j'en parle pas forcèment mais maintenant j'ai peur de beaucoup de choses, j'ai developpé des phobies et un manque d'estime de moi,
Lui ? heureusement il été tout petit et n'a pas de "restes" de ce cauchemars..

Je l'aime, je l'aime tellement..  

SA MAMAN SON PAPA ET SA PETITE SOEUR <3


Commentaires

  1. Quelle histoire bouleversante. Ce n'est malheureusement pas la première fois que je lis que les hôpitaux soupçonnent maltraitance au lieu de pousser les examens.
    Profitez pleinement de vos enfants. Nul doute que vous êtes une superbe maman.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup =) maintenant depuis 5 ans je le protège comme une Lionne

      Supprimer
  2. C'est fort comme histoire il y a tan de cas de violence et de problèmes en France qui ne sont jamais vus ni resolus et la on vous fait passer pour unr mauvaise mère pour une raison dont voys n êtes pas responsable ... On ferait mieux de chercher dans certaines familles plutôt que de faire du mal aux bonnes !!

    RépondreSupprimer
  3. Je n'ose même pas imaginer la descente aux enfers que vous avez vécu avec son papa. Venir aux urgences, insister parce que le médecin dit que tout va bien et finalement se retrouver accusé à tort d'une horreur pareille. C'est sans compter l'impact sur ta propre santé.

    RépondreSupprimer
  4. Wahoooo quelle horreur ! Mais bordel c'est quoi ses médecins qui accusent les parents au lieu de faire des examens aux bb.
    Bon courage pour la suite

    RépondreSupprimer
  5. jen suis bouche bee terrible histoire vravo pour votre courage et votre perseverance

    RépondreSupprimer
  6. oh la la ! que c'est terrible ! le corps médical a encore beaucoup à apprendre ! avant d'accuser les gens, on les écoute !

    RépondreSupprimer
  7. quel dure épreuve tu as vécu là :/. Pas malin ces médecins, non seulement tu apprend la maladie de ton fils qui n'est déjà pas facile a entendre mais en plus il t'accuse de lui avait fait du mal -_-
    courage

    RépondreSupprimer
  8. oh quel tristesse votre histoire :-( j'imagine même pas la souffrance que vous avez endurer.vous avez bien fait de vous battre jusqu'au bout!!beaucoup de courage

    RépondreSupprimer
  9. J'en ai les larmes aux yeux c'est consternant tous ces médecin qui a chaque bleu crois que tu maltraite ton enfant il y en a certe mais il aurait pu faire plus d'examensavant de vous accusé merci d'avoir partagé un bout de ton histoire salté de maladie bon courage pour la suite sa ne doit pas être facile

    RépondreSupprimer
  10. Quelle dure épreuve je n'ose imaginer votre douleur Bon courage à vous

    RépondreSupprimer
  11. Les médecins n'aiment pas trop quand les mamans devinent ce que leur bébé/enfants ont (quand on sait que c'est plus grave que ce qu'ils disent) du coup ils ont penser de suite elle savait car ils l'ont maltraité) .... c'est dommage au départ c'est un beau métier mais ils sont tous transformés en robot en général heureusement il y a des perles rares mais faut il encore les trouver

    RépondreSupprimer
  12. Mais c'est horrible. Alors qu'il y a réellement des enfants maltraités et bizarrement les parents ne sont jamais inquiétés. C'est comme les parents qui ont été accusés de maltraitance car leur fille présentaient des bleus alors que c'est une maladie. Des fois c'est à se demander s'ils sont réellement médecins grrrr. Ca me révolte. Je suis heureuse que cette histoire se soit bien finie

    RépondreSupprimer
  13. Je te l avais déjà dit : je pleure à chaque fois que je lis ton histoire :( il faut beaucoup de courage et d amour ...ET aujourd hui beaucoup d humour <3

    RépondreSupprimer
  14. Chrystel FLORENSON19 avril 2018 à 03:40

    bouleversant

    RépondreSupprimer
  15. Wahouh mais quelle horreur ce que vous avez subit 😱😱 mais ça ne m'étonne pas de l'hôpital... Ils font des signalement mais les actes de maltraitances sont plus subi dans les hôpitaux... 😓 Quelle battante, j'aurais porté plainte et demandé des dommages et intérêts contre l'hôpital contre tout ce calvaires que vous avez vécu. En tout cas bravo à vous.

    RépondreSupprimer
  16. Trop de faute, j'en ai mal aux yeux je préfère me tirer de là .....

    RépondreSupprimer
  17. Marilynn DE BRITO31 août 2018 à 09:21

    comment peut on se focaliser sur des fautes d ' orthographe lorsqu on lit un témoignage aussi bouleversant que le votre les fautes je ne les ai pas vues peut être parce que mes yeux étaient brouillés par les larmes c est tellement facile de se cacher derrière un anonymat pour déverser son aigreur . Je vous ai découverte pour un concours et j adore vous lire même si je n ai plus d enfants en bas âge mes 4 fils sont grands et m ont donné 2 adorables petites filles plus une qui arrive dans quelques jours et je remercie le ciel de m avoir épargné ce genre d épreuves . Vous êtes extrêmement courageuse et pleine d humour , pleins de bisous a votre petit bonhomme

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire